Forum RPG basé sur la série Buffy contre les vampires. Les événements se déroule à la fin de la saison 05, après la mort de Buffy.
 

Nous attendons avec impatience des démons, Buffy robot, Dawn, Willow, Alex, Tara... Bonne visite !

Partagez|

Helena Ainsworth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Helena Ainsworth

Tricoteuse de rêves
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2018
Localisation : Ailleurs....
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : Jane Aldridge


MessageSujet: Helena Ainsworth Jeu 1 Fév - 20:16

Helena Ainsworth

17 ans • 18 avril 1984  • Amsterdam • Étudiante/ danseuse • Camp neutre • Humaine/ sorcière  • pansexuelle  • Pouvoirs typiques de sorcières. Capacité de lire l'esprit et d'y insérer images,
émotions, etc.
Histoire23 mai 1996

Cher journal....

C'est ce qu'il faut dire, non? C'est comme ça que les personnages commencent dans les romans. Ils se présentent un peu aussi…. Je suis Helana Ainsworth, née un matin de printemps 1984 d’un père britannique et d’une mère néerlandaise. C’est étrange, coucher ainsi ces informations sur papier. Je n'ai jamais écrit dans un journal avant aujourd'hui. Mais je n'ai pas le choix d'écrire. Je sais que je ne peux parler à personne. On me prendrait pour une folle. Ou pour un monstre.... Il y a longtemps que je sais que je peux lire dans la tête des gens. Leur parler aussi. Mais ils ne peuvent pas me répondre. Ils ont besoin de leur voix. Quand je l'ai su, personne ne m'a prise au sérieux. Si je disais à quelqu'un que je savais ce qu'il y avait dans sa tête, il se moquait de moi et me traitait de menteuse. Un jour, je l'ai dit à Cassie, ma meilleure amie. Elle ne m'a pas crue, comme tout le monde. Alors, je lui ai dit exactement ce que je voyais dans sa tête. Comment elle se sentait et pourquoi et tout. Elle a arrêté de rire et m’a demandé d'arrêter. Elle m'a crié de sortir de sa tête et s'est enfuie en pleurant. Elle ne m'a plus jamais parlé. Ça fait trois ans de ça.

Aujourd'hui, j'ai su que je pouvais faire plus que juste voir dans la tête des gens. Je peux y mettre des choses. Une fille de mon cours de ballet pleurait parce qu'elle avait perdu le bracelet que sa mère lui avait donné. Je crois que sa mère est morte.... Enfin, son amie essayait de la consoler, mais la fille n'arrêtait pas de pleurer. J'ai trouvé ça triste et j'ai pensé très fort que je voulais que la fille soit heureuse. Elle s'est alors mise à rire. Mais un fou rire qui n'arrêtait plus. Son amie ne comprenait rien. Je voulais être certaine que ce n'était pas que le hasard alors je me suis concentrée très fort pour que son amie soit triste. Elle s'est mise à pleurer! Je sais que je peux mettre des émotions dans la tête des gens. Je ne sais pas si je peux mettre autre chose. Des images par exemple. Ou leur faire vouloir des choses. Oh! Je sais! Je vais essayer que ma mère veuille faire des biscuits.


25 mai 1995

Ma mère a fait des biscuits hier soir! Ils étaient trop bons!


2 novembre 1997

Cher journal,

Saskia organisait une méga fête d'Halloween chez elle. Ses parents étaient absents pour le week-end. C'était mortel! Je ne crois pas avoir été aussi défoncée avant hier soir. Mais ce n'est pas pour ça que je t'écris, cher journal. J'ai rencontré un garçon. Karel. Il a 18 ans, je crois. Mais ce n'est pas ça l'important. Oh! Je vais tout te raconter! J'ai eu l'impression de vivre un rêve.

J'étais sortie à l'extérieur. J'avais besoin de prendre l'air, d'être ailleurs, et je croyais que j'allais vomir. Je tenais entre mes mains un recueil de poèmes d'Emily Dickinson que je venais d’emprunter dans la bibliothèque des parents de Saskia. J'adore ce qu'elle écrit. Sa sensibilité. Son goût de vivre. J'aimerais tant avoir le même. Je me suis assise sur le trottoir. Je crois que j'ai allumé une cigarette. J'ai entendu quelqu'un sortir. C'était Karel. Il m'a demandé s'il pouvait s'asseoir. J'ai dit oui. Il s'est allumé un joint. Me l'a passé. On a fumé en silence. Puis, sa voix a éclaté.

« Si je lis un livre et qu'il rend mon corps entier si froid qu'aucun feu ne pourra jamais me réchauffer, je sais que c'est de la poésie ».

Je me suis retournée vivement vers lui. Il regardait devant lui, mais sa bouche dessinait un léger sourire ironique. Je n'en revenais pas. Je croyais être une des seules de mon âge à apprécier la poésie de Dickinson. Je me suis cependant ressaisie et j'ai poursuivi : « Si je ressens physiquement comme si le sommet de ma tête m'était arraché, je sais que c'est de la poésie. Ce sont les deux seules façons que j'ai de le savoir. Y en a-t-il d'autres? »

Il a tourné son visage vers moi et m'a souri. Il a laissé s'écouler quelques secondes de silence avant de se lever et de me tendre la main. Il a proposé qu'on aille en trouver d'autres, des façons de reconnaître la poésie. Je l'ai suivi jusqu'à sa voiture. Nous avons roulé jusqu'à la rivière. Là, nous avons parlé un peu. Fait une ligne sur le capot de sa voiture. Il a remarqué que je tremblais. Je ne m'étais pas rendu compte que j'avais froid. Il m'a dit qu'il voulait me montrer quelque chose, puis il m'a conduite à l'écart. Il m'a demandé de le regarder attentivement et de ne pas crier. Il a fait sortir une flamme de sa main. J'ai laissé mes doigts flotter au-dessus et je pouvais en sentir la chaleur.

Devant mon air interrogateur, il m'a dit qu'il était un sorcier, comme moi. Je ne comprenais pas comment il avait fait pour deviner. Je ne l'avais jamais rencontré avant cette soirée. Je l'ai regardé allumer un feu de feuilles et de brindilles. Nos regards se sont croisés et il s'est mis à rire. Il m'a dit de ne pas m'en faire, qu'il pouvait sentir quand d'autres avaient le « don ». Je ne devais pas m'inquiéter, il n'en parlerait à personne. Il s'est approché de moi et m'a embrassée. Ses lèvres étaient chaudes. Il a jeté son manteau sur le sol avant de m'y étendre. Il m'a déshabillée. Je n'avais plus froid. Il n'y avait que lui et le murmure de la rivière.



1er décembre 1997

Cher journal,

Il y a longtemps que je n'ai pas noirci d'encre tes pages blanches. Je n'éprouve plus autant qu'avant le besoin d'écrire. Je revois Karel fréquemment. Il a son propre appartement et nous traînons souvent chez lui. Ça me permet de fuir la maison et mes parents. Ils sont gentils, mais ils ne savent pas qui je suis. Ils ne comprendraient pas. Avec Karel, je peux parler de mes pouvoirs. Je peux être moi-même. Il est en quelque sorte mon mentor. Il me permet de m'exercer sur lui. Je lui glisse des images dans la tête et il me guide. J'aime penser à des endroits que j'ai vus dans des romans. Hier, il a reconnu un paysage des Hauts de Hurlevent. Il m'a dit avoir l'impression d'y être réellement. J'aimerais le ressentir aussi clairement sans avoir besoin du livre....


3 décembre 1997

Cher journal,

C’est de la musique aujourd’hui que j’ai réussi à dessiner dans l’esprit de Karel. Une mélodie légère et mélancolique, comme une pluie d’été. Il a sursauté, puis m’a demandé de la reprendre. Il faut bien connaître une chanson pour l’offrir ainsi, m’a-t-il dit. Je me suis levée et j’ai dansé sur le souffle du silence, imaginant cette mélodie qui rejoignait mes rêves. J’ai l’impression d’exister réellement quand je danse. De vivre presque. Les mots deviennent inutiles, seuls les gestes du corps, esclave de la musique, comptent, et je n’ai plus envie d’être ailleurs. Demain aura lieu la représentation finale à l’école de ballet. Karel viendra me voir. 20 h. Je cesse d’écrire pour vivre un peu.


24 juillet 1999

Mon père nous a annoncé que nous allions quitter Amsterdam. On change de ville, de pays, de continent. Il a obtenu un poste à Los Angeles en Californie. Nous irons vivre aux États-Unis, où on habitera une petite maison de banlieue à Sunnydale. Une autre vie, ailleurs…. Je dois voir Karel.


26 juillet 1999

J'ai mon billet d'avion! Je pars pour Sunnydale dans une semaine. Je ne sais si je dois en être excitée ou affligée. Quitter la grande ville pour la banlieue…. Karel a tout de même tenu à ce que nous fêtions cela en grand hier soir. Il va me manquer. J'ai promis de lui écrire régulièrement. Il s'est moqué gentiment. M'a dit que trop prise par la Californie pour penser à lui, puis m'a embrassée. Je ne crois pas qu'il m'ait jamais embrassée avec autant de passion. Même ses gestes étaient plus doux lorsqu'il m'a prise.


2 août 1999

J'écris dans l'avion. Je sens mon cœur battre dans mes tempes tellement je suis fébrile. Même Emily Dickinson n'arrive pas à me détendre. C'est comme si je n'avais pas réalisé que je partais pour la Californie avant ce moment. Comme si c'était subitement devenu réel. Je ne sais si je dois en être effrayée ou excitée. C'est toute ma vie qui change.... J'ai l'impression de vivre un roman.


Lettre de Helena Ainsworth à Karel van der Laan, envoyée le 3 septembre 1999, ouverte le 13 septembre 1999

Cher Karel,

Amsterdam me manque, et tu me manques plus encore. La Californie est chaude et bruyante, toujours en effervescence. Sunnydale est d’une tranquillité banlieusarde, presque ennuyante. Je m’y sens parfois captive, j’étouffe, comme si on restreignait ma respiration et qu'on me laissait tout juste l'air nécessaire pour survivre. Je voudrais que tu sois avec moi. On boirait, on se défoncerait et on baiserait. Il y aurait un peu plus de couleurs. Au moins, il me reste encore les poèmes d’Emily Dickinson, et la danse, que j’ai reprise.
La nuit, Sunnydale est étrange. Je ne saurais encore l’expliquer. C’est comme s’il y avait deux mondes qui se chevauchaient et qui se disputaient la ville à l’insu de ses habitants. Je commence l’école bientôt. Peut-être qu’il y aura des rumeurs.

Je te réécrirai prochainement. Je t’embrasse

Ta petite tricoteuse de rêves


22 octobre 2000

J’ai passé toute la journée d’hier et la nuit chez Amelia. Nous sommes dans la même classe de danse. L’une de nos camarades a disparu. Son corps a été retrouvé près du vieux garage, à demi dévoré. Personne ne pouvait croire à une telle horreur, et pourtant…. Je me demande quel animal a pu faire une telle chose. Les parents d’Amelia sont en voyage et elle ne voulait pas rester toute seule. Nous n’avions ni l’envie ni le courage de nous rendre à l’école. Nous sommes restées assises longtemps dans le silence cossu du salon. Elle s’est levée sans un mot et s’est mise au piano. Je ne savais pas qu’elle en jouait. Elle ne parle jamais d’elle, Amelia. On ne parle pas souvent. Elle a commencé à jouer, en douceur. Ses doigts caressaient les touches avec la grâce d’une danse. La musique avait chassé le silence et emplissait la pièce d’une chaleur enveloppante.

— Essaie, me dit-elle en s’interrompant.

J’ai fait non de la tête. Je ne sais pas jouer. Elle a souri, m’a invitée à m’asseoir près d’elle. Elle me montrerait. J’ai obéi, elle m’a fait une place et je me suis assise. Son parfum a caressé mes narines et j’ai cru que j’allais me perdre dans le néant blanc et noir du clavier. Ses mains guidaient les miennes et la musique reprit, timide, à tâtons.

— Helena?

— Mhmm?

— Tu es meilleure danseuse que pianiste.

Elle l’avait dit avec une gentillesse non sans malice. On a ri. Ses doigts avaient quitté le clavier pour se poser sur mon visage. Je me suis prise à envier les touches du piano de pouvoir éprouver chaque jour leur caresse. Je sentais son haleine chaude sur mes lèvres. Le silence et le temps avaient disparu. Il n’y avait qu’Amelia.
C’est le matin, je l’entends qui prend une douche à l’étage. Sa chambre est encore tiède de notre nuit tendre.


1er février 2001

Voilà deux mois qu’Amelia a quitté Sunnydale. Les cours de danse ne sont plus pareils sans elle. J’espère qu’elle se plaît à New York. Karel ne répond plus à mes lettres. Je voudrais être ailleurs, vivre ces rêves que je peux dessiner dans l’esprit des gens. Mais ça ne fonctionne pas pour moi, je ne peux pas accéder à ça. J’ai besoin des mots, des images physiques. Je suis enchaînée au monde tangible. Ma mère s’inquiète. Dit que j’ai perdu du poids, qu’on voit mes os. Tant mieux. Peut-être que je serai assez légère pour m’envoler. En attendant, il y a toujours l’alcool pour me donner l’impression de flotter.

now
lighting new cigarettes
pouring more
drinks
it has been a beautiful
fight
still
is
Mélancolique
Addict
Rêveuse
Instable
Sensible
Curieuse
Altruiste
Empathique
Imaginative
Pseudo : Snow
Âge : 27 hivers
Comment as-tu trouvé le forum ? Grâce à Loreleï, qui m'a convaincue de m'y inscrire et de donner une deuxième chance à ce personnage.
Qu'en penses-tu ? C'est rose. C'est la première fois que je m'inscris sur un forum naissant. J'ai hâte de voir comment il va évoluer!
Un dernier mot : Le poème retranscrit à la fin de la présentation est un texte de Bukowski.
Awful pour Epicode

_________________


Dernière édition par Helena Ainsworth le Jeu 1 Fév - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei Travers

La Tueuse
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 35
Âge du personnage : 18 Ans
Avatar : dayana melgares


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Jeu 1 Fév - 20:46

Bienvenue ma belle. (Fais gaffe aux dates XD elles ne colles pas, ça te donne 16ans si je ne me trompes pas...)
En tout cas contente de te compter parmi nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfork.forums-rpg.com/
Helena Ainsworth

Tricoteuse de rêves
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2018
Localisation : Ailleurs....
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : Jane Aldridge


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Jeu 1 Fév - 21:12

Eh! Tu as raison, je sais pas compter. Merci! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei Travers

La Tueuse
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 35
Âge du personnage : 18 Ans
Avatar : dayana melgares


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Ven 2 Fév - 2:15

Hahahahaha ! Pas de soucis Princesse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfork.forums-rpg.com/
Rupert Giles

Admin - Observateur & Propriétaire d'une boutique
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 37
Localisation : Sunnydale
Avatar : Anthony Stewart Head


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Ven 2 Fév - 10:08

Bienvenue parmi nous !
Jolie fiche ! J'ai adoré lire ton histoire ! Smile
Je te donne ta couleur et Apocalypse passera te valider officiellement !

Bon jeu ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena Ainsworth

Tricoteuse de rêves
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2018
Localisation : Ailleurs....
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : Jane Aldridge


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Ven 2 Fév - 14:03

Oh! Merci beaucoup! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rupert Giles

Admin - Observateur & Propriétaire d'une boutique
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 37
Localisation : Sunnydale
Avatar : Anthony Stewart Head


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Ven 2 Fév - 19:29

Mais de rien ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse

Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Sunnydale
Âge du personnage : inconnu
Avatar : inconnu


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Dim 4 Fév - 12:34

Valider

Désolé pour le retard ! Embarassed
Félicitation ! Tu es validé !

Maintenant tu dois aller faire tes fiches de répertoire RP et de liens dans cette section ICI.
Tu as sûrement besoin d'un logement. Tu peux en faire la demande ICI.

N'oublie pas de voter pour le forum et de flooder ! Smile

Bon jeu !
Awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slayerapocalypse.forumactif.com
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Dim 4 Fév - 17:43

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Helena Ainsworth

Tricoteuse de rêves
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2018
Localisation : Ailleurs....
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : Jane Aldridge


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Lun 5 Fév - 1:30

Merci beaucoup! J'ai hâte de vous retrouver en rp Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rupert Giles

Admin - Observateur & Propriétaire d'une boutique
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 37
Localisation : Sunnydale
Avatar : Anthony Stewart Head


MessageSujet: Re: Helena Ainsworth Lun 5 Fév - 11:18

Moi aussi ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Helena Ainsworth

Revenir en haut Aller en bas

Helena Ainsworth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Helena Ramus [Serdy]
» Helena G'il Sayan [Validée]
» Cours Helena ! Cours !
» " Dortoir n°1 : Mary, Kenza, Helena... "
» Megan Ainsworth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayer Apocalypse :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations validées-